Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

27 juin 2022

La Ferme de l'Envol dresse son bilan

Nous vous en avions parlé en 2020 lors de son lancement.  La Ferme de l'Envol qui prône un nouveau modèle agroécologique, poursuit son développement sur l’ancienne base militaire de Brétigny-sur-Orge. Le…
27 juin 2022

Merci Raymond sollicite sa communauté pour sa ferme urbaine

Ce financement participatif lancé sur la plateforme MiiMOSA vise à récolter 7500 € pour aménager le terrain agricole et planter les premiers arbres et arbustes d'une ferme qui devrait sortir…
22 juin 2022

SecurAgri, pour évaluer et gérer les risques de pollution en agriculture urbaine

SecurAgri est une plateforme d’accompagnement, recherche et formation, hebergée par AgroParisTech Innovation. Anne Barbillon, sa coordinatrice nous en a présenté les missions, à l'occasion du lancement de son site internet. 

Rénovation d'un groupe scolaire, avec une démarche AMU

 

L'opération consiste à rénover un groupe scolaire comprenant une école élémentaire de 11 classes, une école maternelle de 5 classes, un ALAE ( Accueil de loisirs associé à l'école) un espace de restauration. Une extension limitée sera prévue dans la zone de restauration et dans la zone d'accueil élémentaire, pour la groupe scolaire "Les Écureuils et les Chênes" sur la commune de Beauzelle (31700). Rôle de l'Assistant à maîtrise d'Usage (AMU) dans ce projet.

Lancement numérique du Livre Blanc de l'Assistance à Maîtrise d'Usage

 

Et si l'avenir était dans les territoires ? Le réseau AMU France* vient de publier son premier Livre Blanc de l'Assistance à Maitrise d'Usage (AMU), soutenu par la Banque des Territoires – Groupe Caisse des Dépôts - ainsi que le Plan Bâtiment Durable, Kardham, Smart USE et l'IFPEB.

Résultats du second appel à projets DIVA

  Parmi les 255 dossiers présentés dans le cadre du second appel à projets DIVA*, et analysés chacun par au moins trois experts indépendants, 68 projets ont été retenus dont 25 pour la France.

Stratégies alimentaires : les grandes villes doivent s'adapter et innover

Face à la pandémie de Covid-19, le secteur alimentaire est au cœur du dispositif de crise. Besoin primaire de chaque individu, se nourrir est une activité indispensable, qui ne peut être interrompue ou mise en difficulté. Or comment garantir la sécurité et la qualité de l’approvisionnement alimentaire pour tous en période de crise sanitaire ? FranceUrbaine a analysé la situation.

Jardins, Jardin reporté à 2021

Le salon Jardins, Jardin, le rendez-vous des jardiniers, qui devait se tenir au Tuileries du 3 au 7 juin 2020 est finalement annulé cette année à cause de la crise sanitaire.

Coronavirus : la sécurité alimentaire mondiale mise à l'épreuve

photo Afdi
Perturbations des marchés des denrées agricoles, manque de bras dans les champs, protection déficiente des salariés de l’agroalimentaire face au coronavirus: dans un rare communiqué commun, les dirigeants des trois organisations multilatérales chargées de l’alimentation, de la santé, et du commerce, FAO, OMS et OMC, mettent en garde contre un risque de crise alimentaire mondiale.

Manger au temps du coronavirus

Alors que la décision de confinement s’annonçait, un groupe de personnes et d’organisations a souhaité "capter à chaud" ce que la crise du coronavirus révèle, perturbe, provoque dans les systèmes alimentaires, depuis notre assiette jusqu’aux fermes d’où proviennent nos aliments, que ce soit à travers des circuits courts et locaux ou bien des chaînes d’approvisionnement lointaines. Le début d’une réflexion, d'une analyse qui devrait faire son chemin.

 

COVID-19 : maintenir l’aide alimentaire

Face à une situation sanitaire exceptionnelle, le gouvernement est mobilisé pour "qu’à la crise épidémique ne s’ajoutent pas des drames sociaux". A la
demande du président de la république et en coordination avec les associations de lutte contre la précarité, le ministère des Solidarités et de la Santé met en œuvre les mesures nécessaires pour que "la solidarité nationale continue de protéger les plus vulnérables".

 

Désertificialiser et renaturer les villes : un potentiel immense

Les villes regorgent de sols imperméabilisés confinés sous le béton, l’asphalte, les dalles ou encore le bâti. Certains de ces espaces sont techniquement en mesure de faire l’objet d’une renaturation, c’est-à-dire un retour à la pleine terre voire d’un retour à l’état naturel, agricole ou forestier.Un atelier en webconférence sur ce sujet est proposé par Marc Barra et Gwendoline Grandin, écologues de l'ARB îdF, L'Institut Paris Region, le 1er avril de 14h à 17h.

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte