Le média du végétal et de l'agriculture en ville

L'horticulture connectée et numérique, état des lieux

Capture-dcran-2021-12-21--18.32.4_20211223-202836_1

Dans le cadre du SIVAL, quatre projets d'horticulture connectée et numérique seront présentés lors d'une conférence le mardi 11 janvier 2022 de 10h à 12h30.

Le SIVAL (Salon International des productions végétale) qui se tiendra du 11 au 13 janvier à Angers propose une offre complète en matériels et services pour les productions végétales spécialisées : arboriculture, cultures légumières, semences, viticulture, horticulture, plantes médicinales et aromatiques, champignons, etc. Répondant aux enjeux d’avenir des productions, tourné vers l’innovation et l’agriculture de demain, le SIVAL propose de nombreux évènements (accueil de jeunes entreprises innovantes, concours SIVAL Innovation, concours d’émergence Agreenstartup...) et s'inscrit dans une tendance forte autour de l'AGtech pour apporter des réponses concrètes en termes d'agriculture connectée et de précision, de robotique, de data et d'IA, de méthodes alternatives de production...

Au programme de la conférence du 11 janvier de 10h à 12h30 : 

- Les mini- jardins® connectés - Astredhor Auvergne-Rhône-Alpes, Ratho, Bernard Darfeuille
Les puces NFC, outils de collecte d’informations permettent de connaître l’intérêt des visiteurs vis-à-vis des jardins urbains et des végétaux présentés, de savoir quels seraient leurs comportements d’acheteurs pour ainsi dégager les tendances sur les végétaux correspondant à leurs attentes. Grâce à ces données, les professionnels horticoles pourront être en mesure d’élaborer une gamme végétale régionale rassurante. Ces puces permettront également de diminuer la perte de culture horticole en proposant des informations et des conseils pour choisir, associer et entretenir les plantes.
- PIVEAU : des ombrières connectées pour économiser l’eau dans la culture de pivoines - Astredhor Méditerranée, Jérôme Coutant
Astredhor Méditerranée et Ombrea ont développé une ombrière intelligente qui a permis d’économiser de 20 à 30% d’eau, en trois ans, et de réduire la température moyenne du sol de 1 degrés (jusqu’à -6°C sur les maximales en période estivale) en culture de pivoines en pleine terre. Cette diminution s'est faite sans pertes agronomiques et avec la production d'une énergie électrique verte.
- Pièges connectés et biocontrôle : la technologie au service du suivi épidémiologique - Astredhor Sud-Ouest, Emilie Maugin
Le dépistage des ravageurs est une clé de la réussite du biocontrôle. Pourtant cette étape souffre d’un déficit d’outil pour mesurer la pression parasitaire, notamment dû à une diversité et une spécificité des espèces rencontrées dans les serres horticoles. A travers les exemples du piégeage de la pyrale Duponchelia foevalis et du dénombrement de très petits ravageurs sur panneaux englués, nous verrons comment les capteurs peuvent accompagner les horticulteurs dans leur pratique quotidienne.
- Présentation du projet PAUTOROSE, protection automatisée des rosiers sous serre - Astredhor Méditerranée, Jérôme Coutant
La projet développe une méthodologie sur culture de rosiers sous serre et des solutions physiques de capture et de perturbation des ravageurs volants afin de limiter les problèmes économiques causés par ces ravageurs.

Autres articles agri-city.info : 

Vegepolys Valley International Business Convention 2022

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte