Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

"Bye Bye Plastique", la loi anti gaspillage

19080-Loi-anti-gaspillage-logo

A partir du 1er janvier 2022, les emballages en plastique des fruits et légumes (sauf les légumes les plus fragiles ou vendus par lots de plus de 1,5kg) seront interdits. Le décret a été publié au Journal Officiel d'aujourd'hui. 

Comme nous avons pu le constater, le plastique prend une place considérable dans notre quotidien. Que ce soit sur nos fruits, nos légumes ou encore nos cosmétiques, il est présent sur la majorité de nos courses. C'est pourquoi la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire vise à réduire l'utilisation du plastique jetable et à favoriser de cette sorte la substitution du plastique, par d'autres matériaux ou d'emballages réutilisables ou recyclables et recyclés. 

C'est ainsi que le gouvernement a pris une série de mesures dans l'optique de réduire radicalement les quantités de plastique produites et consommées. La loi anti-gaspillage fixe comme objectif d'atteindre la fin de la mise sur le marché d'emballage en plastique à usage unique d'ici à 2040. Cette ambition nécessite une adaptation des industriels. En outre, certains produits en plastique à usage unique sont d'ores et déjà interdits et d'autres le seront pareillement dans les années à suivre, et ce de manière progressive. 

Fin progressive de tous les emballages en plastique à usage unique d'ici 2040

Depuis le 1er janvier 2021, nous avons pu constater quelques changements concernant l'utilisation massive du plastique. Effectivement, les pailles ont été interdites, les couverts jetables présents dans les salades que l'on trouve en grande surface par exemple ont été retirées, de même pour les couvercles des gobelets à emporter, ou les boîtes en polystyrène expansé comme les boîtes à Kebab par exemple, mais encore les piques à steak, les tiges pour ballons, les confettis en plastique et tout autre objet en plastique oxodégradable.

On a pu voir se développer les dispositifs de vrac, ce qui oblige les vendeurs à accepter les contenants apportés par les consommateurs. Il peut s'agir de bocaux en verre et des sacs en coton réutilisable. Une interdiction pour la distribution gratuite de bouteilles en plastique dans les entreprises a été mise au point. 

Plusieurs autres mesures sont de rigueur telle que l'obligation d'avoir des fontaines à eau dans les établissements recevant du public, la création dans les éco-organismes de fonds dédiés au financement du réemploi.

- En 2023: interdiction de la vaisselle jetable dans les fast-foods pour les repas servis sur place.
- En 2024: interdiction de vendre des dispositifs médicaux contenant des microplastiques.
- En 2025: les lave-linge neufs seront dotés d'un dispositif pour retenir les microfibres plastiques. 
- En 2026: interdiction de vendre des produits cosmétiques rincés contenant des microplastiques, comme les shampoings, les produits de coloration, les gels douche ou les démaquillants. 


Voir le rapport complet

Articles similaires sur Agri-city.info

Salon AntiGaspi : Le Salon de l'économie circulaire et la lutte contre le gaspillage
Webinar : Limiter les pertes et gaspillages alimentaires
Frigos partagés : initiative contre le gaspillage alimentaire

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte