Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Le OFF du Développement Durable

Screenshot-2021-11-18-at-12-19-18-60006e9a857f85-pdf

Les journées du OFF du DD se déroulent tout au long du mois de novembre. C'est l'occasion de découvrir des projets qui témoignent de réalisations pionnières pour une transition climatique, sociale, écologique et économique. L'agriculture et la foresterie urbaines en font partie.

Depuis 2012, le OFF du DD donne une visibilité à des réalisations low-tech, frugales et participatives dans le champ de la construction, de la rénovation et de l’aménagement. Ces projets naissent et aboutissent grâce à l’engagement de maîtres d’ouvrage, d’habitants, de maîtres d’œuvre, d’entreprises et de collectivités convaincues de la nécessité de changer les pratiques pour une transition climatique, sociale, écologique et économique. Créé par deux associations, l’ICEB et CO2D sur un seul site, le OFF du DD est maintenant porté par onze associations*, présentes dans toute la France et les DOM/TOM, qui sont engagés sur le terrain pour porter et accompagner des démarches durables et ancrées dans leurs territoires. Elles défendent la nécessité d’actions concrètes, massives, novatrices et non-conventionnelles qui contribuent à faire avancer les pratiques vers de nouveaux modes de "faire". Le OFF c’est un appel à candidature permettant d’identifier des projets et des dynamiques témoignant des réalisations pionnières, des événements concentrés sur une période donnée qui vise à l’échange, la rencontre, et enfin la stimulation des esprits et des ressources (cahiers du OFF du DD, films, exposition et base de données d’opérations). 

94 équipes ont répondu à l’appel à projet de cette 6ème édition. 28 projets ont été sélectionnés (14 lauréats et 14 remarqués par le jury), certains parce qu’ils constituent un retour d’expérience probant ou un focus instructif, d’autres du fait d’une technique particulière. L'agriculture et la foresterie urbaine sont présentes dans certains des projets sélectionnés ; En voici quelques-uns.

La Ferme des Possibles

La Ferme située à Stains est le siège de Novaedia, coopérative d’insertion par l’agriculture urbaine. Elle est située sur un terrain de 1,2 ha, anciennement en friche, dans un cœur d’îlot, à l’articulation de trois zones très contrastées, un quartier de grands ensembles et équipements, une zone pavillonnaire et une zone d’activités. L’ambition de Novaedia était de réaliser une ferme permacole en zone urbaine et de rendre ce projet pilote répliquable sur d’autres territoires. Son nouveau siège social est la concrétisation de ses valeurs fondatrices : l’économie sociale et solidaire, l’économie circulaire et la transition écologique. "Résilience" se devait donc d'être un bâtiment bioclimatique, construit avec des matières premières de proximité, abondantes et peu transformées, issues du réemploi et du recyclage, ou géo /bio-sourcées. Ainsi, Le bâtiment est conçu en bois, paille, terre crue du terrain et matériaux de réemploi, selon une conception bioclimatique, passive, sobre en énergie et en ressources. Le terrain accueille autour des potagers, vergers, serres, cabanes de jardins, poulailler.

La Ferme du Rail

La Ferme située dans le 19ème à Paris est un équipement solidaire de quartier autour de l’agriculture urbaine qui valorise par une production maraîchère les déchets organiques collectés. Née du désir d’habitants et d’associations désireux de voir grandir un lieu qui allie agriculture urbaine et solidarité, la Ferme du Rail, c'est une trés grande diversité d’acteurs au service d’un programme hybride qui vise l’insertion de personnes précarisées. Elle s’intègre au tissu social du quartier et génère une activité de service et de production agricole, créatrice d’emploi. Il s'agit d'un lieu de rencontre, d’hébergement, de formation et de production. La Ferme s'articule autour de jardins en polyculture. Un bâtiment de logements héberge 15 personnes en insertion et 5 étudiants en horticulture. Un second bâtiment intègre l'exploitation d'insertion (grande serre, champignonnière, ateliers) et un restaurant proposant au quartier les productions du site à la dégustation.

Le 8e Cèdre

Le 8e Cèdre à Lyon est un espace solidaire d’agriculture urbaine de 1600 m2 situé dans le quartier (QPV) des États-Unis dans le 8ème arrondissement. Co-piloté par Le Grand Romanesco, Place au Terreau et le bailleur social GrandLyon Habitat, ce projet de territoire novateur a démarré ses activités en Juillet 2020. Il est composé de trois espaces qui interagissent : La Micro-ferme des États-Unis qui est un espace productif de micro-maraîchage en pleine terre de 460 m2  séparé en deux parcelles de culture, et un cabanon de 17 m2 avec une station de lavage jouxte les parcelles. Ensuite le jardin permacole, qui est un espace pédagogique et lieu-ressource en agriculture urbaine, réparti en 30 jardinières de différentes hauteur (dont 10 réservées aux habitants du quartier), un potager mandala en permaculture, des bacs pour enfants et une zone de convivialité avec des tables de pique-nique. Enfin, la zone d’expérimentation pour la biodiversité qui comprend une longue bande de terre de 320 m2, dont une partie réservée à la phyto-extraction de polluants présents dans le sol. C’est aussi là que se situe le lombricomposteur, du mobilier et une dizaine de jardinières avec des arbustes fruitiers en accès libre.

La Lisière d'une Tierce Forêt

La Lisière à Aubervilliers est une solution née du besoin de rafraîchir la ville et de faire du bien à ses habitants. Le projet résulte de la volonté de transformer un parking goudronné et surchauffé chaque été en un espace public plus accueillant pour les humains. Fruit d’une créativité collective et d’un long travail d’intégration de points de vue à priori divergents, le projet est parvenu à créer un écosystème forestier au cœur de la ville et au cœur d’un parcours d’insertion social. Il s'agissait de reconstruire un écosystème forestier (sol et végétation) autonome et pérenne à fort potentiel de rafraîchissement dans un environnement urbain. Depuis l'inauguration, les résidents du foyer de jeunes travailleurs, ainsi que le voisinage se sont appropriés et profitent de ce nouvel îlot de fraîcheur qui fait cohabiter urbanité et forêt dans un même lieu.

Le jardin du Clos Coutard

Le jardin, situé à Saumur (49), a été créé à l'emplacement d'une ancienne école préfabriquée des années 50. Sous forme de terrain d'aventures pour les enfants de ce quartier sensible, le Clos Coutard est un espace de nature en ville qui permet de réguler et d'infiltrer l'eau de pluie. Il est constitué des remblais issus de la démolition des batiments non conservés dans le cadre du Plan de Rénovation Urbaine des Hauts Quartiers de Saumur. Plus de 1500 arbres ont été plantés dont 50 fruitiers et des prairies naturelles ont été semées. Une mini forêt urbaine (réduction des îlots de chaleur) apparaîtra dans quelques années. 

Le calendrier des prochaines journées du OFF : 
- 19 novembre à Paris à l’Académie du Climat : "Découvrez les lauréats de l'édition 2021 du OFF du DD"
- 23 novembre à Cornebarrieu (31), proche de Toulouse  
- 25 à Rennes : "Penser low-tech, matériaux biosourcés et reémploi"
- 26 à Orléans : "Rencontres interprofessionnelles du bâtiment biosourcé" 
- 30 novembre à Nantes, à l'Ecole d'Artchitecture (ENSA Nantes) : "Architecture frugale : une réponse face à l'urgence climatique"
- 7 décembre à Lyon : "Objectif frugalité"

Pour en savoir plus et s'inscrire aux journées

Articles d'agri-city.info sur le sujet : 

Interview de Lucas Blanes, Co-fondateur du bureau d'étude en agriculture urbaine Le Grand Romanesco
Immersion dans La Ferme des Possibles, à Stains
Le bailleur Habitat 76 a mis en place une forêt urbaine

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte