Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Les foyers ont acheté plus de végétaux et augmenté le budget dédié !

Capture-dcran-2022-05-22--18.23.59

L'année 2021 est marquée par une bonne progression du marché des végétaux d'extérieur, porté par les plantes d'ornement alors que les potagères restent stables. La grande distribution reste leur premier lieux d'achats. Des chiffres présentés le 19 mai par les experts de VAL’HOR, Kantar Insights et FranceAgriMer

Le cumul des enquêtes mensuelles 2021* du panel consommateurs Kantar met en évidence une hausse en valeur des achats et des dépenses de végétaux dans les principaux lieux d’achat, avec des évolutions plus ou moins fortes selon le type d'utilisation. Une belle performance du marché qui traduit l'attachement des foyers français aux végétaux et leur capacité à payer un peu plus pour ces achats.

Un budget dédié en augmentation de 17 %.

Malgré la persistance de la crise sanitaire en 2021, la part de foyers acheteurs de végétaux reste stable : 75% d'entre eux ont acheté des végétaux. Les achats ont augmenté de 5% en volumes et de 15% en valeurs (vs 2020) et si la quantité moyenne (31,9 végétaux) revient au niveau de 2019, les sommes dépensées, elles, ont fortement augmenté (130 € contre 112,8 € en 2020).
Avec 2,2 lieux d'achats fréquentés en moyenne par foyers, la grande distribution reste le premier lieu d'achats suivis par les fleuristes et les jardineries. Le budget moyen augmente dans tous les lieux d'achats (+15% en jardinerie, +12% en grande distribution, +8% chez le fleuriste et le producteur) en raison de la hausse générale du prix moyen payé pour un végétal. Le budget moyen par foyer acheteur est ainsi de 82,2€ chez le fleuriste, de 62,5€ en jardinerie mais seulement de 33,4 € en grande distribution.

57% des foyers ont acheté des végétaux d'extérieur.
 
Si le marché des végétaux d'intérieur progresse trés fortement (plus de la moitié des foyers en a acheté au moins un), 76% des foyers français possèdent un extérieur (61% ont un jardin et 50% une terrasse) et ils sont de plus en plus nombreux. Le marché du végétal d'extérieur profite de l'augmentation du nombre d'acheteurs et du budget moyen dédié aux végétaux d'ornement (65,9 €/foyer acheteur soit +10,9% vs 2020), alors que celui dédié au potager reste stable (25,8 €/foyer). 
Les végétaux d'ornement retrouvent un niveau d'avant crise en volume et augmentent fortement en valeur (+17% vs 2020) alors que les chiffres sont moins dynamiques pour le potager (-5% en volume et -2% en valeur vs 2020). En 2021, le taux d'acheteurs de végétaux extérieurs progresse à la fois pour les jardins (+2%) et les terrasses, balcons et rebords de fenêtre (+3%), mais on retrouve des taux similaires à la période avant crise sanitaire.

"On ressent vraiment autre chose qu'un discours de la part des Français quant aux achats de végétaux". Dominique Boutillon, présidente du Conseil spécialisé horticole de FranceAgriMer.

En conclusion, une bonne année 2021, mais une étude qui révèle aussi une tendance qui s'inverse au premier trimestre 2022 : recul en volume (-18%) et en valeur (-12%) sur les segments de l'intérieur et de l'extérieur. A suivre donc... 

Les chiffres concernant l'entretien et l'aménagement des jardins particuliers : 
- 12,8% des foyers possédant un extérieur ont fait appel à un intervenant extérieur. Parmi ceux-ci 80% habitent en maison. Dans un contexte de crise sanitaire, les personnes plus âgées (> 65 ans), plus nombreuses en général à faire appel à une personne extérieure, l'ont moins fait en 2021. Le nombre de prestataire moyen par foyer est de 1,2.
- Les entreprises du jardin ou paysagistes conservent leur place historique de premier prestataire (47%) pour entretenir les espaces extérieurs ; 1 foyer sur 2 les sollicite. Ils sont suivis de loin par les personnes non rémunérées (familles, échanges entre particuliers) (15%), rémunérées en CESU (13%) et entreprises de services à la personne spécialisée dans le jardin ou non qui gagnent en importance (24%).  
- Le budget consacré par foyer en prestations d'entretien et aménagement augmente progressivement sur la durée. Il s'élève à 1365 € en 2021, contre 929 € en 2013.  

*L'étude "Achats des français en végétaux et prestations pour le jardin : Profils et comportements des consommateurs. Quoi de neuf en 2021 ?" a été réalisée par Kantar pour VAL’HOR et FranceAgriMer, à partir du panel de consommateurs de Kantar : Métascope, représentatif des foyers français selon les critères sociodémographiques usuels. 7000 foyers ont été interrogés sur les achats de végétaux d'ornement et les achats de plants potagers, de plantes aromatiques ou condimentaires. 
Kantar est un institut de données et d’études basées sur la preuve par la mesure, qui apporte des interprétations et recommandations actionnables à ses clients dans le monde entier. 

Articles agri-city.info : 

Les recommandations de la mission d'information flash sur la nature en Ville
La Ferme florale urbaine va s'installer à Vitry-sur-Seine, cette année 2021
Deux combats à mener pour Val’hor




Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte