Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Québec : un projet de logements alimentés en énergie par une ferme intérieure

58fc46af-7b9c-11eb-a88b-02fe89184577 source : La Presse - photo fournie par Dorimène

Agri-City est revenu sur ce projet innovant. Nous avons lu pour vous l'article "Des légumes pour se chauffer et se doucher" du média La Presse rédigé par Ariane Krol. Deux coopératives de Québec ont le projet ambitieux de créer un complexe de 16 logements alimentés en chauffage et en eau chaude par une ferme intérieure qui sera installée au sous-sol. 

"Pouvoir récupérer la chaleur dégagée par les lumières de photosynthèse de la ferme pour chauffer l'immeuble et l'eau chaude"

Thomas Boisvert-St-Arnaud, un des principaux responsables du projet explique que "les aliments devraient pouvoir pousser juste à côté d'où on les mange, ça serait logique". 
L'idée du projet est d'installer une ferme intérieure dans un immeuble de plusieurs logements afin de pouvoir récupérer la chaleur dégagée par les lumières de photosynthèse de la ferme pour chauffer l'immeuble et l'eau chaude. Ce système devrait couvrir tous les besoins des locataires à l'exception de certaines périodes de grand froid hivernal. Dans ce cas, un système de géothermique compensera le surplus de chaleur, ainsi que de l'hydroélectricité au besoin. 
Le projet est aussi issu d'une réflexion sociale. Mr Boisvert-St-Arnaud et sa compagne ne voulaient pas devenir propriétaires et "aggraver le phénomène d'embourgeoisement qui chasse les locataires du quartier". Cette coopérative d'habitations, nommée Dorimène, sera située dans le quartier Saint-Sauveur à Québec. Le couple et d'autres jeunes professionnels ont investi leurs économies dans une fiducie foncière communautaire pour acheter un terrain et construire cette coopérative d'habitations. La moitié des logements qui ne seront pas occupés par les investisseurs seront réservés à "des locataires considérés comme vulnérables selon les critères de la SCHL1"

"La production de la ferme sera vendue sur place"

La ferme intérieure sera gérée par une coop Le Poisson entêté. La production sera vendue sur place et à des épiceries du quartier ou des restaurants. Ce projet est également soutenu par des subventions du ministère de l'Économie et de l'Innovation. 
Plus généralement, ce projet est vu comme un concept qui viserait à "démontrer la faisabilité du modèle pour que d'autres puissent s'en inspirer". 

 

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte