Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Lancement du rapport "Gouvernance des systèmes alimentaires urbains" de la FAO et la Banque Mondiale

Screenshot_2021-03-29-Investing-in-cities-reaps-rewards-Support-to-Investment-Food-and-Agriculture-Organization-of-the-Unit

Les villes du monde entier trouvent des moyens de relever les défis et les opportunités pour leurs systèmes alimentaires ; La FAO et la Banque mondiale lance leur rapport « Gouvernance des systèmes alimentaires urbains » au cours d'un webinaire qui aura lieu le mardi 30 mars de 15h30 à 17h.

L'évolution des préférences alimentaires, l'augmentation de la malnutrition, les problèmes de santé publique, l'urbanisation rapide, le changement climatique et les crises comme la COVID-19 modifient la façon dont les pays envisagent les systèmes alimentaires. Avec plus des deux tiers de la population mondiale destinés à vivre dans les zones urbaines d'ici 2050, les villes du monde entier intensifient leur engagement dans l'alimentation et l'agriculture, trouvant des moyens innovants de relever les défis et de saisir les opportunités dans des systèmes alimentaires en évolution rapide.
Le nouveau rapport de la Banque mondiale et de la FAO* intitulé " Gouvernance des systèmes alimentaires urbains: contexte actuel et opportunités futures",  examine comment neuf villes, Baltimore, Belo Horizonte, Lima, Medellín, Nairobi, Quito, Séoul, Shanghai, et Toronto, s'attaquent à cette thématique. Ce rapport explore différents points d'entrée, approches de gouvernance, opportunités d'investissement et solutions politiques et montre comment les gouvernements locaux s'associent avec la société civile et le secteur privé, ainsi qu'avec les gouvernements provinciaux et nationaux, pour créer des systèmes alimentaires urbains plus inclusifs, durables, nutritifs et efficaces.

Ainsi, le rapport montre comment la ville américaine de Baltimore est allée au-delà des interventions alimentaires traditionnelles pour s'attaquer aux problèmes alimentaires critiques dans ses zones urbaines : Les incitations fiscales, par exemple, encouragent les supermarchés modernes à investir dans les quartiers dépourvus de fruits et légumes frais. Autre exemple, le programme d’alimentation scolaire universel, écologique et gratuit de Séoul est l’un des programmes phares mis au point par la ville en collaboration avec les gouvernements nationaux, provinciaux et locaux de Corée. À Quito et à Toronto, les groupes de la société civile ont une longue histoire de plaidoyer et d'organisation communautaire, conduisant avec succès le changement autour des problèmes du système alimentaire. La municipalité de Quito travaille avec des organisations communautaires depuis 2002 pour gérer AGRUPAR, un projet d’agriculture urbaine conçu pour améliorer la sécurité alimentaire et la qualité de vie des habitants de la ville.

En donnant un aperçu de la manière dont différentes villes conçoivent des politiques et des programmes et gèrent des processus de gouvernance pour résoudre des problèmes concrets, ce rapport peut inspirer les futurs investissements et activités politiques des partenaires financiers internationaux et des décideurs travaillant sur les questions urbaines.

Pour s'inscrire au webinaire (diffusé en en anglais)

*Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte