Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

La permaculture et l'agroécologie se retrouvent au salon Permae

VIDE2

Créé par SPAS Organisation et Rustica, le salon de la permaculture et de l'agroécologie s'étendra sur quatre jours au Parc Floral de Paris. Ferme du Bec Helloin, Terre & Humanisme : au programme, 50 exposants accueilleront les visiteurs, qui pourront assister à 11 conférences et une douzaine d'ateliers thématiques.

Après le succès de sa première édition en 2020, le Salon Permae se tiendra du 18 au 21 mars. Véritabe rendez-vous des cultures alternatives, l'événement accueillera, entre autres, de nombreux spécalistes de l'agroécologie, de la permaculture et du jardinage au naturel. Équipements, formations, conseil : il sera l'occasion pour le public de découvrir comment devenir acteur de la transition écologique à travers ces modes de culture. Une cinquantaine d'exposants seront présents sur le salon pour apporter leur pierre à l'édifice.

Terre et Humanisme : former, entre permaculture et agroécologie

Première association née autour de Pierre Rabhi en 1994, l'association poursuit les actions de la figure de l'agroécologie. Installée au Mas de Beaulieu, en ardèche, au beau milieu d'un terrain d'un hectare, elle développe son activité sur plusieurs axes de formation, d'expertises et de projets de solidarité. À travers ces actions, Terre & Humanisme cherche à mettre en avant et répandre un modèle de culture plus vertueux, entre agroécologie et permaculture.

"Pour nous, l'agroécologie c'est la restauration des sols morts, et la permaculture vient en complément sur l'association des éléments pour le design".
Caroline Pierret, responsable mécénat et partenariat

Entre vente de livres et conférences, l'association compte mettre en avant son activité sur le salon, notamment en axant sur son volet formation. Ainsi, elle rappellera l'existence de sa formule grand public (une quarantaine de sessions par an), mais aussi sa formation professionnelle "Animer en agroécologie". Parmi les anciens élèves de la formation, plusieurs se sont dirigés vers l'agriculture urbaine, dont Emilie Beinchet, coordinatrice de projets agriculturels dans le Val d'Oise, qui sera présente sur le salon.

Des projets à vocation sociale et expérimentale

Ailleurs dans le monde, l'association met en oeuvre des projets solidarité pour aider les populations en difficulté à adopter une agriculture plus vertueuse basée sur l'agroécologie. Comme en France, elle forme des animateurs dans plusieurs pays d'Afrique et du Moyen Orient  pour accompagner les cultivateurs vers un fonctionnement en circuit court et vers des labels valorisant les plus-values sociales et environnementales. 
Le siège social de l'association, situé en Ardèche, accueille chaque année de nombreux jeunes dans le cadre du programme "Tous VolonTerres". Âgés de 18 à 35 ans, ils participent à des séjours d'immersion de trois semaines. Travail au jardin, autogestion, communication non-violente, ils y découvrent une autre manière de vivre ensemble, l'occasion pour certains d'élaborer un projet de vie, voire de se tourner la formation professionnalisante. Au total, l'association revendique plus de 3000 volontaires accueillis dans le cadre de ce programme.
Un autre projet de l'association sera mis en avant lors d'une conférence le 20 mars à 14h30. Suite à la parution du Manuel de la litière forestière fermentée, Terre & Humanisme met en avant une technique appelée LiFoFer, que l'organisme veut comme "alternative aux pesticides et stimulant de la vie du sol". Le projet, expérimenté avec des producteurs, est suivi par l'Institut de Recherche et Développement pour en extraire des données scientifiques et sera présenté sur le salon Permae. 

Ailleurs au Salon : La Ferme du Bec Helloin
Les allées du Salon seront l'occasion de croiser un autre acteur majeur du domaine. Charles Hervé Gruyer, parrain du salon, éducateur reconverti dans l'agroécologie et l'écoculture présentera la Ferme du Bec Helloin. Fondée en 2004 et née d'un tour du monde à la rencontre des peuples premiers, la ferme se veut comme une surface de production bio-intensive appuyée sur des méthodes traditionnelles. En 2006, le couple Hervé-Gruyer entame sa transition vers la permaculture, de cette transition naît le concept d'écoculture, mélange de permaculture et d'agroécologie. 
 
Nicolas Ginestière
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte