Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Lyon, ville verte et comestible

Capture-dcran-2021-11-19--07.49.55

L'engagement de Lyon en matière de transition écologique était à l'ordre du jour du Conseil municipal de ce 18 novembre. Au programme la lutte contre le changement climatique et le plan "ville comestible".

Le maire Grégory Doucet a présenté à la presse, la veille du conseil municipal, les délibérations mises en discussion. L'occasion pour lui de s'exprimer clairement sur la position de Lyon : "Après l'échec de la COP26, nous voulons rappeler ici à Lyon l'importance de lutter contre le réchauffement climatique... le changement viendra des villes".

La lutte contre la crise climatique en actions 

La municipalité souhaite aménager la ville en laissant plus de place à la natur et en favorisant la biodiversité. 15 millions seront investis pour étendre les parcs existants, en créer un nouveau (le parc des Balmes), et planter plus de quarante forêts urbaines (forêt Miyawaky). Le rythme des plantations d'arbres va s'accélérer "Aujourd'hui, nous sommes sur un rythme de 1400 arbres plantés annuellement. La végétalisation des écoles et des crèches va également s'accélérer", selon le maire. Des délibérations ont également porté sur la rénovation des bâtiments en prenant en compte leur impact sur l’environnement afin d'impulser une culture de sobriété au sein même de la ville.

Lyon va se porter candidate au programme de la Commission européenne « 100 Villes Climatiquement Neutres pour 2030 »

A l'heure actuelle, le cahier des charges permettant d'intégrer le programme n'est pas encore totalement défini par la Commission, mais l’objectif premier est clair : il s'agit de soutenir et promouvoir 100 villes européennes modèles dans leurs efforts pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2030 (voir encadré). Lyon déposera son dossier en janvier 2022, qui portera un défi important puisqu'aujourd'hui l'ensemble des activités urbaines lyonnaises produit 6 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an, selon la municipalité. L'ambition du maire est de se doter de marges de manoeuvre financières supplémentaires pour accélérer la transition écologique locale. "À travers cette candidature, je souhaite entraîner le milieu économique qui est déjà très engagé dans la transition écologique, mais aussi impacter massivement tous les citoyens". Horizon Europe investira 359,29 millions d'euros sur la période 2021-23 pour soutenir la mise en œuvre de la mission.

Le plan "Ville comestible"

L'ambition est aussi de sensibiliser les habitants à la nature en ville et les impliquer davantage. Parmi les délibérations, l'annonce de la création de jardins citoyens que ce soit au travers de jardins de rue (près de 12 km de rues jardinées) ou de jardins partagés ainsi que la création de vergers municipaux. "Toutes ces plantations vont permettre d’embellir la ville, de la rafraîchir et de créer des puits de carbone mais elles vont aussi permettre à Lyon de redevenir une ville où on cultive la terre, où on produit des fruits et des légumes… Une ville comestible tissant du lien entre les habitants et développant un paysage nourricier au travers de zones de libre cueillette, de bosquets comestibles, de potagers…". 

25 hectares de nouveaux jardins citoyens d'ici à 2026, 9 vergers municipaux et des fermes urbaines pédagogiques 

Enfin, une ville comestible c'est aussi la mise en valeur d'une filière d'alimentation locale. Des délibérations ont porté sur l’implantation de nouveaux acteurs économiques agricoles au sein même du tissu urbain, en tirant profit des opportunités foncières existantes et en s’appuyant sur la Maison de l’Agriculture Urbaine Lyonnaise qui verra son action soutenue. Ces projets laisseront une large part à la participation citoyenne et aux animations pédagogiques. Le budget de 1,2 million d’euros permettra de développer sur le mandat ces différentes actions permettant aux Lyonnais de nouer ou renouer un lien avec leur alimentation, en mettant en avant des espèces régionales. 

100 villes neutres pour le climat d’ici à 2030 — par les citoyens et pour les citoyens
La Mission «Villes neutres pour le climat et intelligentes» permettrait de soutenir, de promouvoir et de présenter 100 villes européennes dans le cadre de leur transformation vers la neutralité climatique d’ici à 2030, et d’en faire des pôles d’expérimentation et d’innovation pour toutes les villes. Chacune des 100 villes pionnières qui acceptent la mission de devenir climatiquement neutre d’ici à 2030 va signer un «Climate City Contract», un contrat pour le climat adapté aux réalités de chaque ville et mis au point dans le cadre d’un processus de co-création permettant de faire entendre les différentes voix à tous les niveaux. Le «Climate City Contract» confiera un rôle actif aux personnes et à la société civile et leur fournira de nouvelles plateformes d’action et de meilleures ressources pour concevoir et mettre en œuvre des actions en faveur du climat. (source : Commission européenne)

Source : Ville de Lyon

Autres articles agri-city.info sur Lyon : 

Appel à projets "jardins citoyens partagés et agriculture urbaine"
La métropole de Lyon investit dans une agriculture bio et locale
Lyon déclare l'état d'urgence climatique !



Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte