Le média du végétal et de l'agriculture en ville

La culture sous serre permet des économies en eau majeures

P1150548

Corenthin Chassouant, agronome et expert en horticulture au Québec nous montre comment la production sous serre, notamment grâce à l'évolution des techniques de production telle que l'hydroponie, permet de protéger les cultures et réaliser des économies notables en eau. 

Aujourd’hui sur la planète, les surfaces produites sous serre en culture hors-sol (utilisation de substrat et/ou culture hydroponique) augmentent de manière soutenue. Un exemple frappant est que pour 1 kg de tomates produites en champ on utilise environ 60 litres d’eau sans parler des nombreux passages de tracteur pour traiter les cultures… Dans une serre, la consommation moyenne se limite à environ 15 litres d’eau pour des rendements jusqu’à 5 fois supérieurs (source GRODAN) pour la tomate avec la possibilité d’implanter des auxiliaires de culture pour combattre les ravageurs (lutte biologique) et aussi polliniser les fleurs. De plus, les dernières technologies disponibles chez les fabricants de substrats de culture combinées avec les nouvelles techniques d’irrigation et de gestion climatique dans les serres permettent d’être encore plus économe et cela pendant toute l’année. La possibilité de récupérer et recycler les eaux de drainage dans les serres offrent aussi beaucoup de perspectives !

Économies en eau majeures

L’évolution des techniques de production ces dernières années notamment avec la culture hydroponique (hors sol) a permis de faire d’énormes économies en eau. Certains spécialistes l’affirment, « avec la culture hydroponique, l’eau est recyclée en permanence, ce qui rend ces systèmes de 90 à 98 % plus économes en eau que l’agriculture traditionnelle, tout en éliminant le ruissellement des engrais dans l’environnement ». 
La production hors-sol de certaines cultures (tomates, poivrons, concombres, piments, fraises…) dans des substrats avec de la tourbe ou de la fibre de coco et un système d’arrosage goutte-à-goutte peuvent aussi être très économes en eau. Un chef de culture expérimenté sera analyser, à l'aide de sondes et d'un ordinateur climatique, quels seront les meilleurs moments pour apporter la solution nutritive et gérer les stress hydriques. En bref, tout sera réfléchit pour apporter la quantité optimale en eau avec la concentration en engrais la mieux adaptée. La solution nutritive en excès qui sera lixiviée pourra aussi être retraitée dans le système puis réutilisée après filtration et élimination des germes. Les pertes en eau seront donc minimales dans ce système.
Un autre point important est que la culture en serre offre une grande surface avec la toiture pour capter les eaux de pluie et les stocker dans des réservoirs semi ou complétement enterrés. Les eaux de pluie ont généralement un pH proche de la neutralité et une qualité suffisante pour directement être utilisées comme source d’eau fraîche dans les systèmes de ferti-irrigation.

La culture en serre peut donc être une solution privilégiée pour répondre aux futures crises climatiques et notamment les épisodes de sécheresses et canicules extrêmes qui sévissent dans le monde. L’essor des petites et moyennes exploitations avec une ou deux serres et moins d’un hectare de culture plein champ feront aussi parties des solutions pour gagner en résilience partout sur la planète. La proximité avec les consommateurs et l’impact environnemental réduit seront des critères importants qui devront être aussi considérés par les autorités avant de délivrer de nouveaux permis. L’utilisation d’énergies renouvelables constituera un atout supplémentaire pour limiter l'impact carbone des serres…

Corenthin Chassouant

Pour retrouver l'article complet : https://horti-generation.com/fr/culture-en-serre-protection-plantes-et-economies-en-eau-periode-secheresse/

A propos de Corenthin Chassouant
Ingénieur agronome (MSc) travaillant dans le secteur des serres et de l’industrie horticole au Québec, ses expériences internationales et ses connaissances lui permettent de travailler avec des agriculteurs et des professionnels dans le monde entier pour les conseiller.

A lire aussi sur agri-city.info :

La production hors-sol de fraises sous serre
Découvrez Agrotopia, la plus grande serre européenne en toiture
Robbe's Little Garden veut alimenter la Finlande en légumes frais
 

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte