Le média de l'agriculture et de la végétalisation urbaines

Travaux de recherche sur la logistique des circuits courts en métropoles

thumbnail_IMG_20230201_160136

Pour Gwenaelle Raton, chargée de recherche à l'Université Gustave Eiffel, "la logistique des circuits courts n'est pas une logistique des circuits longs en miniature". Les choses sont beaucoup plus compliquées et la logistique en agriculture urbaine en est l'illustration. Retour sur son intervention du 1er février à l'Académie d'Agriculture.  

Les circuits courts se différencient des circuits longs par des flux beaucoup plus fragmentés du fait de lieux de production enclavés, de la diversité des produits commercialisés et d'une logistique réalisée le plus souvent par des non professionnels. "L'ensemble des tâches est reporté sur le producteur". Ces caractéristiques en font "une logistique complexe où le levier de la massification est plus difficile à mobiliser". Par ailleurs, Gwenaelle Raton pointe une inadéquation avec les dispositifs techniques et règlementaires en vigueur dans la logistique des circuits longs : "les outils de la logistique conventionnelle ne sont pas toujours adaptés pour résoudre les problèmes". Enfin, contrairement à ce l'on pourrait croire, leur bilan environnemental n'est pas forcément meilleur (trajets répétés, trajets à vide...). 

"Les données issues de Logicoût* révèlent des différences dans la logistique selon la localisation des fermes".

Ainsi en zone rurale, les tournées qui s'effectuent sur un rayon de 150 km en moyenne, sont plus nombreuses avec des temps de livraison plus importants (10 h/semaine), davantage de points livrés et une utilisation plus fréquente de camions frigorifiques. En comparaison, en périurbain, les temps de livraison sont moins importants (6 h/semaine) et si les tournées s'effectuent aussi dans un rayon de 150 km, il y a davantage de trace directe (A/R** entre la ferme et un point de livraison), et moins de tournées et de points livrés. Certaines tendances de fond sont observées en périurbain : un tropisme urbain, une multipolarisation des intermédiaires logistiques et des ruptures de charge pour les derniers km.

Contenu réservé aux abonnés.



 

Un mois

  • sans engagement  

 


 

  • Accès à l'ensemble des contenus et archives
  • Accès à 4 articles INÉDITS
  • Accès à l’annuaire des acteurs de l’agriculture urbaine 
  • Réception de l'agri-city.hebdo et de la veille hebdomadaire

 


29,40 € HT (30 € TTC / mois

Un an

  • 1 mois offert (par rapport au tarif mensuel) 

  • Accès à l'ensemble des contenus et archives
  • Accès à l’annuaire en ligne des 500 structures 
  • Réception de l'agri-city.hebdo
  • Réception du dernier baromètre exclusif (30 pages)
  • Tarif préférentiel sur les événements
  • Publication de 10 annonces, offres
  • Téléchargement des articles en PDF


272 € HT (278 € TTC) / an

Abonnement pour 5 personnes - 1 an

  • 4 mois offerts (par rapport au tarif mensuel)


  • Accès à l'ensemble des contenus et archives
  • Accès à l’annuaire des 500 structures 
  • Revue de veille hebdomadaire 
  • Réception de l'agri-city.hebdo
  • Réception du dernier baromètre exclusif 
  • Tarif préférentiel sur les événements
  • Téléchargement des articles en PDF
  • Publication jusqu'à 20 annonces 
  • Mise en relation avec nos experts 
  • Visite sur un site pilote

1129 € HT (1153 € TTC)/an pour 5 personnes/structure

Voir toutes les offres


 

Recevez les dernières nouvelles du secteur en vous inscrivant à notre newsletter gratuite.


Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte