Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Lancement de LabÉAU, laboratoire de recherche en aquaponie

Capture-dcran-2022-03-16--16.59.03

L’entreprise québécoise ÉAU annonce l’ouverture, en pleine zone urbaine de Montréal, de son nouveau pôle de recherche et de développement technologique visant à marquer un tournant dans l’émergence de l’industrie de l’aquaponie.

ÉAU (Écosystèmes Alimentaires Urbains) est une entreprise spécialisée en aquaponie, cofondée par Benjamin Laramée et Julien Le Net. Elle s'est donnée pour mission de contribuer à l’autonomie alimentaire et de participer à la transition vers une agriculture à faible impact environnemental. L'entreprise accompagne des individus et organisations dans le développement de fermes aquaponiques commerciales et travaille sur une dizaine de projets au Québec et à l’international. Sous la direction de Benjamin Laramée, le LabÉAU permettra de conduire des activités de recherche et développement en collaboration avec différents instituts et centres de recherche.

Le laboratoire travaillera sur trois grands axes stratégiques de recherche.

Le laboratoire occupe, dans les locaux d'ÉAU, une superficie de 100 moù se trouve un système aquaponique découplé. Il est composé d’un système de production aquacole en recirculation de perchaudes et dorés jaunes, d’un système de minéralisation à deux écosystèmes de traitement, et d’un système de production horticole vertical de verdures, de fines herbes et de plantes à fruits. 
L’aquaponie repose actuellement sur des technologies éprouvées et l'objectif est d’aller plus loin dans leur optimisation sur trois axes. Tout d'abord, la réduction de l’empreinte environnementale de l’ensemble des procédés. Par exemple, différentes moulées alternatives à base de protéines végétales et d'insectes pour nourrir les poissons seront évaluées, ainsi que des substrats à base de laine de chanvre fabriqué au Québec. Ensuite, les recherches vont porter sur la diversification des produits, autant au niveau aquacole qu’horticole. L’industrie de l’aquaculture au Québec est encore très modeste et c’est entre autres pour cette raison que ÉAU dédie une partie de ses travaux à la domestication du doré jaune, de la perchaude et du bar rayé, des espèces indigènes du Québec. Des projets seront également menés sur des variétés de fruits et légumes rares et sur des crustacés d’eau douce comme les écrevisses. Enfin, l'entreprise va travailler à la réduction des coûts opérationnels et des intrants, notamment grâce à son système de minéralisation à 2 écosystèmes qui vise à valoriser la quasi-totalité des rejets aquacoles en nutriments pour les plantes. Sur le plan horticole, ÉAU s’intéresse à l’effet des différents spectres lumineux sur les rendements des plantes et leurs propriétés organoleptiques. L'entreprise développe également MAIA (Maîtrise de l’Aquaponie par l’Intelligence Artificielle), son outil de monitoring et de gestion dédié aux opérateurs et gestionnaires de fermes aquaponiques.

Le gouvernement du Québec appuie le projet en lui attribuant une aide financière de 221 458 $.

Cette aide sera attribuée par l’entremise du Programme innovation, administré par Investissement Québec. « L’autonomie alimentaire et le développement d’une économie verte sont au cœur de notre vision économique. En misant sur une forme d’agriculture à faible impact environnemental, le laboratoire LabÉAU s’accorde parfaitement avec cette vision. Grâce au soutien financier annoncé aujourd’hui, on souhaite aider ÉAU à optimiser ses procédés et à commercialiser des produits locaux », souligne Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional.
« Le LabÉAU deviendra un pôle de recherche sur l’aquaponie au Québec, une technologie de production alimentaire en développement partout dans le monde et pour laquelle il y a un intérêt grandissant au Québec depuis quelques années », déclare Benjamin Laramée, cofondateur et directeur scientifique.

Autres articles agri-city.info :

Rencontre avec les fondateurs de La Ferme Intégrale dans la Drôme
Immersion dans une formation d'aquaponie avec Bioponi
Agriloops : des fermes aquaponiques en eau salée pour produire des gambas bretonnes

 

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte