Le média du végétal et de l'agriculture en ville

Bonnes pratiques alimentaires : engagement à Copenhague

14 villes du monde se sont engagées, ce 10 octobre, à Copenhague à respecter la Déclaration du C40 relative aux bonnes pratiques alimentaires (C40 Good Food Cities Declaration), qui vise à promouvoir et à préserver la santé des citoyens dans le monde entier, tout en protégeant la planète.

 

Les 14 villes signataires* à Copenhague fournissent à elles toutes 500 millions de repas par jour, aussi bien  dans les écoles, hôpitaux et autres établissements publics. La Déclaration du C40 relative aux bonnes pratiques alimentaires devrait bénéficier à des millions d’individus, et donner la preuce qu’il existe bien une demande importante pour une alimentation saine, durable et équilibrée. 

Alors que l’urbanisation attire de plus en plus de monde dans les villes, 80 % des aliments produits à l’échelle mondiale devraient être consommés dans les villes, à l'horizon 2050. Etant donné l'augmentation de  l’insécurité alimentaire et du taux d’obésité, les maires reconnaissent qu’il est crucial d’agir dans le meilleur intérêt de leurs concitoyens. 

Changer la manière dont les aliments sont produits et consommés

Les maires des villes signataires de la Déclaration du C40 relative aux bonnes pratiques alimentaires se sont engagés à travailler main dans la main avec leurs concitoyens pour parvenir, d’ici 2030, à un régime alimentaire planétaire pour tous qui intègre des aliments nutritifs et équilibrés et tient compte de la culture, des zones géographiques et des caractéristiques démographiques des populations. Ils s'engagent, pour ce faire, à utiliser leur pouvoir d’achat afin de changer le type de nourriture achetée par les villes et à faire adopter des politiques qui permettront à tous d’accéder à de la nourriture saine, tout en réduisant le gaspillage alimentaire.

L’engagement pris à l’occasion du Sommet mondial 

Selon une étude publiée en janvier 2019, le "régime alimentaire planétaire" pourrait permettre de réduire drastiquement les émissions, d’apporter un régime alimentaire équilibré et nutritif à 10 milliards de personnes à et de sauver 11 millions de vies, cquaque année. Une "assiette de santé planétaire" est composée d'environ la moitié de légumes et de fruits ; l'autre moitié de grains entiers, de sources de protéines végétales, d'huiles végétales insaturées et (éventuellement) de quantités modestes de protéines animales.

Dans le cadre de la Déclaration du C40 relative aux bonnes pratiques alimentaires, les villes s’engagent à 

- aligner les politiques d’approvisionnement alimentaire sur le Régime alimentaire planétaire avec, dans l’idéal, des denrées issues de l’agriculture biologique ;

- appuyer une augmentation globale de la consommation d’aliments d’origine végétale dans nos villes en détournant les citoyens des régimes non sains et non durables ;

- réduire le gaspillage et la perte de nourriture de 50 % par rapport à 2015 ;

- collaborer avec les citoyens, entreprises, institutions publiques et autres organisations afin d'élaborer une stratégie commune de mise en œuvre de ces mesures et de réalisation des objectifs de manière inclusive et équitable, et d'intégrer cette stratégie au plan d’action climatique de chaque ville.
C.N.
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte