Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Une serre en toiture à la Ferme de St Denis : pourquoi ?

1620734918798 source : Fermes de Gally

Agri-City se fait l'écho de l'article  "Une serre en toiture à la Ferme de St Denis : pourquoi ?" de Nicolas Brulard, chef de projets aux Fermes de Gally. Cette étude est conduite dans la cadre du projet européen Groof.

La Ferme Ouverte de St Denis 93, et ses 2 hectares onté été épargnés au milieu des tours et des programmes de renouvellement urbain. Un havre de nature et d’agriculture préservé par la ville et exploité depuis 2017 par les Fermes de Gally. Et nous sommes en plein chantier pour installer une serre en toiture… sur la ferme.

Aucun texte alternatif pour cette image

Pourquoi donc installer une serre agricole sur le toit d’un bâtiment ?

La Ferme de St Denis a des activités diversifiées : production, élevage, vente, accueil pédagogique. Ces activités peuvent être concurrentes pour utiliser l’espace.
Nous sommes limités pour construire des serres. Pourtant, ces outils de productions sont très utiles pour produire des légumes « chauds » comme les tomates, les poivrons, les aubergines dont raffolent nos clients.En parallèle, nous poursuivons la rénovation et la réhabilitation des anciens bâtiments agricoles avec le soutien de la région Ile-de-France.
Et si nous mettions la serre sur le toit du bâtiment fermé qui remplace l’ancien hangar métallique ?

Un bâtiment perd autour de 20% de sa chaleur par le toit.

Nous pouvons profiter de cette chaleur perdue pour chauffer la serre et cultiver des tomates hors-sol locales (culture sur pains de culture, en hydroponie circuit fermé).

Quelle serre choisir ?

Du fait de la taille du bâtiment, la serre est petite (360m²). Difficile à rentabiliser seule, mais intéressante en complémentarité des surfaces de productions au sol sur la ferme.
Pour rester dans des ordres de prix cohérents avec les rentabilités agricoles, nous construisons une serre en polycarbonate, assez proche des serres multichapelle que l’on voit dans les champs. Cette serre est dimensionnée pour la production et non pour l’accueil du public, ce qui nous limite les investissements (80 k€ au lieu de 300-400 k€ pour une serre verre). Les visiteurs pourront quand même profiter de cette serre en parcourant la coursive qui l’entoure.

Concevoir la serre et ses connexions au bâtiment (projet européen @GroofProject)

Les architectes Lacaton, Vassal et Redelsperger ont conçu avec nous le bâtiment et la serre. Ils ont l’habitude de travailler avec des serristes pour intégrer des espaces bioclimatiques dans leurs bâtiments d’activités ou de logement. Les architectes ont collaboré avec des thermiciens (Atmos Lab) pour simuler différentes hypothèses de dimensionnement de la serre et des échanges thermiques avec le bâtiment.Aucun texte alternatif pour cette image

Ces simulations thermiques ont conclu que :
- On économisait 21% d’énergie en remplaçant la paroi nord de la serre par un mur trombe qui accumule la chaleur en journée pour la restituer la nuit ;
- La diffusion passive par la dalle entre le bâtiment et la serre étaient suffisante dans notre cas pour les échanges thermiques ;
- La gestion climatique du bâtiment et de la serre pouvaient être indépendant, et donc avoir une gestion classique du climat de la serre avec automate, écrans et rideaux thermiques/ombrages ;
-  L’extension de la période de production en novembre et février n’est pas intéressante en termes énergétiques et économiques, notamment du fait de la petite surface de la serre.
Bien que de petite taille, le projet est complexe en raison des synergies entre le bâtiment et la serre (et aussi du Covid qui a ralenti le projet). La livraison de la serre aura lieu en juillet 2021.
Retrouvez plus d'informations sur le projet sur le site des jardins de Gally

Nicolas Brulard

 Articles sur le projet Groof :

Retour sur le webinaire Groof "Valoriser un bâtiment avec une serre en toiture"
Les 5 finalistes pour le projet de serres sur toit de GROOF

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte