Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Un artiste au coeur de l'économie circulaire

slide_oeuvre_4-1

Connu pour ses peintures sur herbe réalisées avec de la peinture écoresponsable, Saype a été désigné par Forbes en 2019 comme l’une des 30 personnalités de moins de trente ans les plus influentes dans le monde, dans le domaine de l’art et de la culture. Saype inscrit sa performance artistique au cœur de la démarche d’économie circulaire d’ECT.

Du 24 au 30 septembre 2021, l’artiste a pris ses quartiers à Annet-sur-Marne (77), sur un site réhabilité par ECT avec des terres inertes, pour y réaliser sa nouvelle œuvre de Land Art issue de sa série « Human Story ». D’une superficie totale de 3 500 m², la fresque éphémère et écoresponsable intitulée « Un jeu d’enfant ? » a été peinte en trois jours à l’aide de pigments issus de terres  excavées.

Délivrer un message  universel 

Après la Suisse, l’Afrique du Sud, la Colombie ou encore le Burkina-Faso, c’est aujourd’hui à Annet-sur-Marne, à 35 km de Paris, que l’artiste Saype poursuit sa série « Human Story ». Ce manifeste chargé d’émotion se traduit par des fresques imposantes, mettant en scène des hommes, des femmes ou des enfants, lovés dans des paysages grandioses pour délivrer un message universel.

Quelques dizaines de tonnes de terres ont été réutilisées pour aménager le site.

Le thème de cette nouvelle œuvre fait écho à l’histoire du site : Saype a en effet souhaité proposer une interprétation de sa réhabilitation, représentant un enfant jouant avec un bulldozer. Les dimensions de l’œuvre donnent ainsi l’illusion que l’engin est le jouet de l’enfant. Les matériaux utilisés reflètent, eux aussi, l’activité d’ECT : Saype a en effet choisi des bases de pigments réalisés à partir de déblais  : broyées et colorées, ces terres urbaines deviennent la palette de l’artiste et contribuent à préserver la biodiversité.
En invitant Saype à Annet-sur-Marne, là où Vasarely, le pape de l’abstraction optique avait son atelier, ECT a ainsi souhaité proposer à la ville de s’associer à un geste artistique de renommée mondiale.
A mi-chemin entre le street art et le land art, son œuvre s’intègre au paysage en frange de la région parisienne, lui-même hybride, d’un côté agricole et rural, de l’autre résolument urbain, avec notamment la voie ferroviaire à proximité. A quelques mètres, le site abrite par ailleurs une des plus grandes centrales photovoltaïques d’Ile-de France, posée elle aussi sur des buttes artificielles créées par ECT , grâce aux terres excavées.  

Artiste autodidacte, Saype est considéré comme le pionnier d’un nouveau mouvement de land art, grâce à un procédé novateur qui lui permet de réaliser de gigantesques fresques au sol, à l’aide d’une peinture 100% biodégradable.Ses œuvres d’art monumentales, grandioses et sensibles, émerveillent et interpellent.
En 2019, il entame un projet d’envergure mondiale intitulé « Beyond Walls ». Son ambition est de créer symboliquement la plus grande chaîne humaine au monde, dans plus de 30 villes et au cours de plusieurs années, invitant les peuples à l’entraide, la bienveillance et au vivre ensemble.
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte