Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Les lauréats des Parisculteurs IV sur le point d'être dévoilés

Capture-dcran-2021-09-27--22.02.54

Alors que les lauréats sont sur le point d'être officiellement dévoilés ce 28 septembre après-midi à la nouvelle Académie du climat, à Paris, un de nos confères du JDD, Bertrand Gréco, qui a pu assister à l'un des derniers jury, dévoile quatre des lauréats de cette quatrième édition des Parisculteurs. 

Trente cinq sites sont mis en jeux pour cette quatrième édition des Parisculteurs. Dévoilés le 3 mars dernier par Audrey Pulvar, adjointe en charge de l'alimentation durable, de l'agriculture et des circuits courts à la mairie de Paris, ils ont fait l'objet d'une quarantaine de candidatures. Les quatre projets lauréats dévoilés ici sont emblématiques des projets d'agriculture urbaine qui voient le jour dans plus en plus de villes. 

Le projet Le Lopin, porté par l'association Croque ta ville épaulé par Veni Verdi, l'emporte à l'unanimité, pour implanter des potagers sur le site de l'Ecole des métiers de la gastronomie installée dans le 19ème. Le propriétaire des lieux, le Ceproc1 met à disposition 300 m2 répartis sur trois espaces  : une cour en amphitéatre, une bande végétalisée en friche et une terrasse en coursive au cinquième étage. Le projet d'agriculture urbaine repose sur la culture de fleurs comestibles, de petits fruits, de mini-légumes et de variétés anciennes de divers légumes "selon les préceptes du maraichage bio-intensif (...) utilisé au XIXème siècle" dans Paris.  

Le projet de l'association Les Invasifs a été retenu pour aménager les 1900 m2 sur dalle et en pleine terre du campus Necker, dans le 15ème, propriété de l'université de Paris. Le lauréat aménagera une "cour aromatique en bac", un "box à agrumes" et une "esplanade potagère" en permaculture, à destination du restaurant universitaire (qui fournira le compost) et des riverains. De plus, une pommeraie produira du cidre et des fleurs.

La future Ferme de Sevran s'installera sur une parcelle de 1 hectare dans le parc de la Poudrerie, propriété du département de Seine-Saint-Denis. Les deux maraichères lauréates, associées en GAEC2,  cultiveront en bio des légumes, petits fruits et plantes aromatiques et médicinales, qui seront vendus sur place.

Le projet Les Fleurs de Sonchamp porté par l'association Fleurs Lentes est un projet de ferme-école florale sur 9,2 hectares dans le parc du Centre éducatif et de formation professionnelle Le Nôtre (CEFP) de Sonchamp dans les Yvelines. L'association produira des fleurs coupées "labellisées agriculture biologique, françaises et de saison",  des jus, confitures, gelées et compotes issus des fruits du verger, et le tout sera vendus dans le réseau des cafés-fleuristes Désirée et "en circuit court ultra-local".  Des stages et ateliers seront organisés pour la soixantaine d'élèves du CEFP formés à l'horticulture, le paysage ou la restauration et pour le public extérieur. 

Premier appel à projets de son genre, Parisculteurs Saison 1 a été lancé en 2016 par la Ville de Paris et ses partenaires pour favoriser le développement de l'agriculture urbaine et la végétalisation des toits et murs parisiens. Les sites d'agriculture urbaine "labellisés" Parisculteurs étaient avant cette 4ème édition au nombre de 38. Ces fermes produisent 800 tonnes de fruits, légumes, aromates et champignons par an et 500 000 fleurs coupées.   

Autres articles d'agri-city.info sur les Parisculteurs :  

Pour cette quatrième édition des Parisculteurs, 35 sites pour plus de 20 ha
Les Parisculteurs à l'honneur dans Silence Ça Pousse
Les Parisculteurs aux petits soins des Parisiens
Enquête sur les Parisculteurs

     

 

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte