Le média du végétal et de l'agriculture en ville

La loi EGalim contraint les restaurateurs à proposer des « emporte-restes »

conor-brown-FJ37gnt6g50-unsplash Emporte-restes (Unsplash)

Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, la loi, agriculture et alimentation imposent désormais aux restaurateurs de fournir un « emporte-restes » à leurs clients si ceux-ci en font la demande.

À compter de ce premier juillet, les restes d’un repas pris au restaurant pourront être facilement rapportés à domicile. La loi EGalim, adoptée en 2018, prévoit ainsi l’obligation pour les restaurateurs de proposer des emporte-restes à leurs clients. Cette nouvelle mesure de la loi agriculture et alimentation, déjà adoptée par certains établissements, veut endiguer le gaspillage alimentaire.

Contenu réservé aux abonnés.



 

Un mois

  • sans engagement 
     

  • Accès à l'ensemble des contenus
  • Accès à 4 articles INÉDITS
  • Accès à l’annuaire des acteurs de l’agriculture urbaine 
  • Réception de l'agri-city.hebdo

30€ TTC / mois

1 an

  • 1 mois offert (par rapport au tarif mensuel)

  • Accès à l'ensemble des contenus
  • Accès à l’annuaire des 500 structures 
  • Réception de l'agri-city.hebdo
  • Réception du dernier baromètre exclusif (30 pages)
  • Accès au replay des masterclass
  • Tarif préférentiel sur les Learning Expeditions

250€ TTC / an

2 ans

  • 4 mois offerts (par rapport au tarif mensuel)

  • Accès à l'ensemble des contenus
  • Accès à l’annuaire des 500 structures 
  • Réception de l'agri-city.hebdo
  • Réception du dernier baromètre exclusif (30 pages)
  • Accès au replay des masterclass
  • Tarif préférentiel sur les Learning Expeditions

460€ TTC / 2 ans

Voir toutes les offres


 

Recevez les dernières nouvelles du secteur en vous inscrivant à notre newsletter gratuite.


Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte