Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

"Frais et local" : une plateforme pour trouver les producteurs près de chez soi

FraisLocal1610556909495-2

La plateforme « Frais et local », développée par le ministère de l’Agriculture en collaboration avec les chambres d’agriculture, est en ligne depuis le 12 janvier 2021. Elle répertorie les points de vente des producteurs locaux, pour faciliter leur mise en relation avec le consommateur.

L'objectif est de "favoriser les produits frais et locaux issus de l’agriculture française". La plateforme Frais et local, présentée par Julien Denormandie, lors de ses vœux à la presse le 12 janvier 2021 est une initiative mise en place en collaboration avec le réseau des chambres d’agriculture et dont le réseau de l’enseignement agricole et l’Afaup sont partenaires. La plateforme « recense d’ores et déjà plus de 8 000 points de vente », selon le ministre.

Les produits vendus en circuit court pourraient atteindre 25 % de la consommation des ménage, d’ici à cinq ans, selon l’APCA.

« Tirer profit des tendances observées pendant le confinement »

« Nous avons voulu tirer profit des tendances que nous avons observées pendant, notamment le confinement, a expliqué Julien Denormandie. Il y a une demande de plus en plus importante des consommateurs, vers ces produits frais et ces produits locaux et notamment vers les circuits de distribution dits de proximité. »

Des tendances également constatées par le réseau des chambres d’agriculture. Selon son président, Sébastien Windsor, les drives fermiers ont suscité un réel engouement auprès des consommateurs avec une fréquentation de « plus 400 % ».

Valeur ajoutée pour les producteurs


Il est, selon le ministre « essentiel de favoriser ces points de vente » de proximité pour trois raisons : favoriser les produits frais et locaux avec une vision nutritionnelle, permettre aux producteurs de se constituer un complément de revenus en créant de la valeur et permettre aux consommateurs de mettre un visage derrière les produits qu’ils achètent.

D'après Sébastien Windsor, « on estime aujourd’hui que la part des produits vendus en circuits courts représente quasiment 10 % de la consommation des produits des Français. On estime qu’à cinq ans, on doit pouvoir monter à 25 %. »

Une adresse mail est disponible pour les réseaux qui souhaitent rejoindre la plateforme (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). Une nouvelle version permettra aux producteurs, à des points de vente individuels et aux autres plateformes de vente directe de s'inscrire directement sur la plateforme. .

Plateforme « frais et local »

 

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte