Le média du végétal et de l'agriculture en ville

500 millions d'€ pour la "renaturation" des villes

IMG_2425

Le gouvernement a annoncé ce 14 juin, la création d'un fonds pour encourager les projets de végétation urbaine afin de lutter contre les températures élevées dans les villes. L'Unep et Val'hor, notamment, ont salué l'annonce du gouvernement, rappelant leurs engagements pour la nature en ville.

A l'issue du conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire a déclaré que celui-ci  allait encourager "le développement d’îlots de fraîcheur en ville en s’engageant très fortement à accompagner les collectivités locales dans l’adaptation aux conséquences du dérèglement climatique". La porte-parole a précisé qu'un total de 500 millions d'euros serait mis de côté pour « cofinancer, aux côtés des collectivités locales qui en expriment le besoin, ces opérations de renaturation». Le gouvernement entend ainsi déployer "des mesures d'accélération de la préparation aux conséquences du dérèglement climatique".

Dans un communiqué de presse, l'Unep* qui a porté cette proposition auprès des candidats aux élections présidentielles et législatives 2022, se félicite d’avoir été entendue par le nouveau gouvernement.

Mais Laurent Bizot, président de l'Unep, ajoute : « L’Unep attend désormais que cette annonce soit assortie d’une véritable stratégie et d’une feuille de route pour accompagner les collectivités. Il existe autant de façons de renaturer la ville qu’il existe de villes. Sans une réflexion aboutie, et une planification précise, ce fond important consenti à l’adaptation de nos villes ne sera qu’un coup d’épée dans l’eau. Le renforcement de la place du vivant ne se fera que dans le temps long. » L’Unep se tient donc à la disposition du gouvernement pour établir et adapter cette stratégie, aux côtés des urbanistes, des paysagistes-concepteurs, des écologues et de l’ensemble des acteurs qui œuvrent à rendre la ville plus résiliente.

Réunie en conseil d’administration le 16 juin, l'Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage, salue l’annonce du gouvernement. 

Pour Catherine Muller, Présidente de Val’hor « L’Interprofession rend hommage à l’initiative du gouvernement qui valorise la mobilisation et l’expertise des professionnels du végétal, fruit de nombreuses années de sensibilisation. Nous sommes aujourd’hui entendus et reconnus comme acteurs incontournables face au dérèglement climatique. Il s’agit d’une étape majeure pour l’ensemble de nos métiers et met en lumière l’urgence et l’impérieuse nécessité de faire alliance pour continuer d’agir pour la transition écologique. Plus que jamais, engageons-nous et sachons répondre ensemble à l’appel des collectivités. »

*Union Nationale des Entreprises du Paysage
Source AFP, Unep, Val'hor

Articles agri-city.info :

La Bièvre respire à nouveau en ville
À Paris, une forêt urbaine face au réchauffement climatique
Le Grand Lyon va soutenir la plantation d'arbres dans les copropriétés

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte