Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

L' Université de la Ville de Demain pour répondre aux grands défis urbains

Capture-dcran-2021-07-24--07.19.43

L'Université de la Ville de Demain est le rendez vous annuel des décideurs publics et privés, dédié aux grands enjeux urbains. La 1ère édition, fondatrice, s'est cloturée par la signature d'une charte. Explications

L'Université de la Ville de Demain (UVD) née de l'association de La Fondation Palladio* et de La Fabrique de la Cité**, se veut le rendez-vous annuel, des décideurs*** publics et privés, nationaux et internationaux, dédié aux grands enjeux urbains. Elle veut offrir "un mode de collaboration et de coproduction à ceux qui gouvernent, conçoivent, financent et construisent les villes, ceux qui en parlent et ceux qui les vivent". 
La 1ère édition de l’Université de la Ville de Demain s'est tenue les 8 et 9 juillet derniers et a constitué l’acte fondateur de cet engagement collectif. Les 150 décideurs invités, ont élaboré des propositions permettant de prendre des engagements concrets autour de « La ville bas-carbone pour tous ». L'Université s’est clôturée par la signature d'une charte symbolisant les engagements pris par les 150 décideurs signataires, pour refonder ensemble un désir de villes plus durables, résilientes et inclusives.

Pourquoi une Université de la Ville de Demain ?

Une part majoritaire et grandissante de la population mondiale vit en ville ou cherche à y vivre par attraction ou par nécessité. C'est dans les villes que s’expriment de la façon la plus manifeste les opportunités et les tensions propres aux grands enjeux de ce siècle : démographique, numérique, sociale et environnementale. C’est aussi dans les villes que se préparent les réponses à ces nouveaux défis ; les villes sont des lieux incontournables, qui offrent de multiples opportunités. 
Mais parce qu'elles concentrent les populations, les activités, les richesses et les infrastructures, les villes sont souvent accusées de tous les maux et notamment ceux liés au changement climatique. De plus, la crise sanitaire de 2020 et ses conséquences sociales et économiques ont encore accru l’urgence à agir, en élaborant des réponses démocratiques plus collectives, plus efficaces et plus inclusives. Les villes constituent  une partie essentielle de la réponse à ces défis, notamment parce qu’elles concentrent les moyens humains, financiers ou technologiques permettant de construire la résilience. Et, malgré les obstacles existants, l’affirmation d’un objectif de neutralité carbone par la France et l’Europe en 2050, la prise de conscience collective des enjeux ou la mobilisation des acteurs sur le terrain, montrent que des bases encourageantes sont déjà posées.

L'horizon pour cette action commune est une ville durable, bas-carbone,
mais aussi plus juste, plus sûre, plus inclusive, et pour tous. 

L'Université de la Ville de Demain a été fondée pour réfléchir à l’évolution de la ville au regard de ces enjeux et initier cette mobilisation commune qui doit inclure l’État et les collectivités locales, les entreprises de l’industrie urbaine et la société civile. Elle s'est donnée deux missions : créer un espace de collaboration pérenne pour penser la ville dans sa complexité et orienter ce travail vers des actions concrètes et évaluables afin de transformer les villes face aux défis de ce siècle.

La quatre pierres angulaires de sa constitution

La charte (voir encadré) fonde le cadre de la démarche collective en appelant à renouveler le mode de coopération entre ceux qui conçoivent, construisent et gouvernent la ville, ceux qui en parlent et ceux qui la vivent. Elle est bâtie sur une conviction forte " seuls nous ne pouvons rien ; c’est en travaillant ensemble que nous répondrons avec ambition aux grands défis de notre temps ".
L'Université de la Ville de Demain, dont la premières session a constitué son acte fondateur veut "mettre en œuvre une nouvelle méthode de coopération autour de quatre pierres angulaires, qui doivent en faire sa spécificité". Elle est appelée à développer son action au cours des prochaines décennies. 

Les grands principes au travers d'extraits de la charte 
 
1 - Combiner une vision systémique et une approche locale : Partir d’une connaissance fine et d’une compréhension systémique de l’ensemble des enjeux du territoire, pour identifier les réalisations concrètes à engager en tenant compte des aspirations des urbains d’aujourd’hui et de demain, pour que ces changements soient promus et portés par eux-mêmes.
2- Affirmer et mettre en oeuvre le principe de co-construction : Mieux faire la ville nécessite de rassembler toutes les forces et toutes les intelligences en mobilisant l’ensemble des parties prenantes responsables. Cette intelligence collective permettra de constituer et partager un ensemble de savoirs, de ressources et de pratiques sur les questions urbaines. 
3- Transformer la ville par des actions concrètes : Cette réflexion doit modeler la ville par des expérimentations et des actions concrètes adaptées aux réalités de chaque territoire. Il sera déterminant pour cela que chacune des parties prenantes s’engage à s’investir en temps et en moyens, pour mettre en pratique dans son organisation les idées issues de cette réflexion.
4- Partager nos pratiques et évaluer nos progrès : Un double principe de transparence s’impose. D’abord parce qu’il faut disposer d’informations partagées pour poser un diagnostic commun et nouer des partenariats dans la durée. Ensuite parce que cette transparence permettra d’évaluer concrètement les progrès engagés sur la base d’indicateurs pertinents que l’Université de la Ville de Demain devra définir et déployer.
 
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte