Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Lancement de l'Appel à projets "Paris Fertile"

th source : école du Breuil

Le 5 mai 2021; lors du lancement de l'appel à projets "Paris Fertile" dédié aux formations professionnelles et aux métiers de l'agriculture durable, plusieurs intervenants notamments de la mairie de Paris ont présenté le contexte et les enjeux du "mieux manger". L'objectif est une renaissance de certains métiers, pour relancer les emplois à tous les niveaux  et en mobilisant tous les outils à disposition des Parisien.nes. 

"Paris : Ville de tous les possibles"

Audrey Pulvar et Afaf Gabelotaud, adjointes à la maire de Paris, chargées  respectivement de l'alimentation durable, de l'agriculture et des circuits courts et des entreprises, de l'emploi et du développement économique ont introduit cette visioconférence.  Alors que Paris est perçue comme "la ville de tous les possibles", le "mieux consommer" et "correctement, du bon, de saison, en circuit court, de qualité et pour la santé de uns et des autres" est esstentiel, ont rappelé les intervenantes.
Cet appel à projets permet ainsi la "renaissance de certains métiers" en relançant "l'économie et les emplois de demain à tous les niveaux en mobilisant tous les outils à disposition des parisien.nes". 
Afaf Gabelotaud développe l'initiative "Paris Boost Emploi", projet qui s'insère dans le cadre du Plan de relance de la ville et développé par la Mission Locale de Pairs. Des initiatives comme celle-ci peuvent permettre notamment d'apporter "une aide concrète aux parisien.nes" et représentent des mesures pour les demandeurs d'emplois et les entreprises, comme aides pour "structurer les filières utiles et non délocalisables". 

"La moitié des agriculteurs d'île de France va partir en retraite dans les 10 ans à venir"

Les Greniers d'abondance ont ensuite fait un bref rappel du contexte et des enjeux sur le secteur de la formation et de l'emploi dans l'agriculture durable, et particulièrement dans l'agriculture urbaine et péri-urbaine en région parisienne. Ludovic Mamdy souligne les principaux chiffres de l'agriculture en île de France, région qui  représente 0,15 % des actifs (contre 2,5 % à l'échelle nationale) et 1 % des non-salariés (contre 14 % à l'échelle nationale). Un tiers des emplois agricoles a disparu de 2000 à 2016. La moitié des agriculteurs va partir en retraite dans les 10 ans à venir et 87 % de la surface agricole utile est composée de grandes cultures, il y a donc peu d'élevages en île de France. 
La possible disparition des emplois agricoles suite à de nombreux départs en retraite dans les années à venir soulève des enjeux de restructuration et de transmission des exploitations, mais également de formations aux métiers agricoles. 
En effet, il faudrait créer des emplois non-délocalisables en île de France, et rendre ces emplois attractifs, améliorer la rémunération et les conditions de travail, tout en facilitant et augmentant les formations agricoles. 

Alexandre Hennekinne, directeur général de l'école Du Breuil met en avant les atouts de son école qui représente un partenaire possible pour les actions visées par cet appel à projets. Le responsable rappelle ainsi brièvement l'histoire de l'établissement de la ville de Paris, datant du XIXe siècle. Historiquement l'école pratiquait déjà de l'horticulture et du maraîchage, elle s'est par la suite spécialisée. Des formations sur l'agriculture urbaine se sont particulièrement développées ces dernières années. Beaucoup de stagiaires s'y forment, d'autant plus que la structure est facilement accessible via le RER. Il existe par ailleurs des besoins de formations plus courtes, et en élargissant le champ des possibles". Cette école est un véritable "terrain d'expérimentations" qui bénéficie des compétences de nombreux formateurs professionnels, et  accueillant un public très divers, en majorité en reconversion professionnelle et peu en insertion. Les enjeux actuels de l'école sont donc de se spécialiser, de développer des formations en lien avec l'agriculture urbaine et de réaliser davantage d'insertion professionnelle. 

"Développer et renforcer les outils de transformation alimentaire dans le bassin parisien"

Une présentation de l'appel à projets est effectué par Claire Cayla, adjointe au Chef du Bureau des Economies Solidaires et Circulaires de la ville de Paris et Ondine Demblocque, cheffe de projet ParisFabrik à la mairie de Paris.  Cet appel à projets à un double-objectif de : déjà celui de "développer et renforcer les outils de transformation alimentaire dans le bassin parisien" en soutenant "des dispositifs permettant de former et d'accompagner les parisien.nes" et ensuite, de "renforcer l'insertion professionnelle des demandeurs d'emplois habitants Paris". 

Pour rappel, vous pouvez candidater à cet appel à projets jusqu'au 7 juin 2021. Le jury se tiendra en septembre. 

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte