Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Le Prix de l'inventeur européen décerné à Claude Grison et sa start-up Biolnspir

Capture-dcran-2022-06-22--13.06.59

Le 21 juin, la directrice de recherche au CNRS et fondatrice de BioInspir, a reçu le Prix 2022 dans la catégorie "Recherche" pour sa solution d’Ecocatalyse : utiliser les plantes pour extraire les éléments métalliques des sols pollués et transformer les métaux récoltés en catalyseurs.

C’est à Munich en Allemagne, que l’Office européen des brevets (OEB) a décerné à l'Eco-chimiste montpelliéraine et Directrice scientifique de la société Bioinspir, le Prix européen des meilleurs brevets 2022. Selon l’OEB, “les « écocatalyseurs » produits grâce à ce processus ingénieux donnent aux industries chimique, pharmaceutique et cosmétique accès à une nouvelle source de matières premières.” Elle permet en effet de créer “une nouvelle source de catalyseurs pouvant être utilisés pour produire des plastiques biodégradables, des antimitotiques (utilisés dans le traitement des cancers), des coiffes d’ADN et d’ARN messager, des cosmétiques ou encore des produits intermédiaires clés pour la chimie fine.”

"L'un des défis de BioInspir est de créer une nouvelle chimie, sans intrants chimiques. Les molécules que nous créons sont issues de ressources 100% naturelles et végétales " Claude Grison, sur le plateau de BFM Business.

Après 15 années de recherche en chimie écologique au CNRS, Claude Grison s’est associée au startup studio Technofounders afin de créer BioInspir en 2020, avec pour objectif de produire et commercialiser la production de molécules biosourcées et naturelles à façon. La start-up est créateur d’une nouvelle filière d'écocatalyse® et synthétise des produits bio-sourcés et bio-inspirés s'appliquant à divers secteurs. 
Elle a ainsi sélectionné plus de 60 espèces végétales capables de phytoaccumuler des éléments métalliques de façon naturelle. « L’utilisation de ces plantes permet de créer des filtres végétaux capables de dépolluer des effluents naturels ou industriels, par des procédés écologiques. Gorgés de métaux, les filtres sont ensuite transformés en écocatalyseurs® pour développer des synthèses douces et durables de produits à haute valeur ajoutée. »  On peut même récupérer les métaux parfois rares et chers…

Biographie : Claude Grison possède un doctorat en chimie moléculaire. De 1994 à 2003, elle enseigne la chimie à l’Université de Nancy, puis à Montpellier de 2008 à 2013 tout en étant chercheur en écologie scientifique. En 2016, elle prend le poste de professeur et chercheur au Laboratoire de Chimie Bio-inspirée et Innovations Ecologique "ChimEco" au CNRS à Montpellier. Claude Grison a remporté de nombreux prix, dont la Médaille de l’Innovation de Montpellier Université d’Excellence 2020 et le prix de la Fondation Suez pour le programme “Agir pour la Ressource en eau” en 2018. Elle est élue en 2021 membre de l’Académie européenne des Sciences et est également membre de l’Académie Nationale de Pharmacie.

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte