Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Appel à projets : « Innover pour réussir la transition agroécologique »

Screenshot-2021-11-09-at-09-39-36-Agrocologie--Les-Horizons

L'Etat a lancé le 5 novembre un appel à projet pour favoriser le développement de systèmes agricoles durables et d'équipements agricoles contribuant à la transition écologique.

L'appel à projets « Innover pour réussir la transition agroécologique » s'inscrit dans la stratégie d’accélération « systèmes agricoles durables et équipements agricoles contribuant à la transition écologique » qui a pour objectif de répondre aux enjeux de transition agroécologique, de réduction des émissions de gaz à effet de serre, d’adaptation au changement climatique et de gestion des aléas en agriculture en accompagnant les entreprises et les acteurs de l’innovation dans l’élaboration de solutions innovantes, qu’elles soient techniques ou organisationnelles, y compris en les pensant aux échelles territoriales pertinentes.
Les projets attendus doivent proposer des solutions innovantes portant sur les agroéquipements, le numérique en agriculture, les bio-intrants, la biostimulation, la biofertilisation, la valorisation des ressources génétiques, ou la combinaison de ces leviers. Ils présentent une assiette de dépenses totales d’un montant supérieur à 500 k€ pour les projets individuels et supérieur à 2 M€ pour les projets collaboratifs.

Les thématiques d’intervention prioritaires :
- Développer des équipements agricoles intelligents et connectés (matériel et immatériel), permettant de concevoir, piloter et mettre en pratique un système agricole complexe et multi-performant, en s’appuyant sur des matériels adaptables, efficients sur le plan agro-environnemental et multi-usages, permettant d’optimiser la valeur ajoutée des cultures ou de l’élevage et des cultures associées ;
- Remplacer ou limiter le recours aux intrants fossiles ou de synthèse par une mobilisation de solutions fondées sur la nature, de produits d’origine biologique ou d’organismes vivants (biostimulants, produits de biocontrôle, biofertilisants, plantes de service, …) ;
- Valoriser la diversité des ressources génétiques à travers la sélection de populations hétérogènes en visant des combinaisons optimisées qui apportent multi-performance et résilience vis-à-vis des bio-agresseurs et en contribuant à la diversification des cultures et des productions, avec des effets positifs sur la biodiversité.
Les solutions développées permettront d’accompagner les agriculteurs dans le développement de la diversification des cultures et la conduite des élevages, le déploiement de pratiques agroécologiques permettant une plus-value environnementale, et la mise en place de systèmes plus résilients, capables de s’adapter et de limiter l’impact des changements globaux.
Les projets qui, dans une logique transversale sur les systèmes de culture, mobiliseront les différents leviers mentionnés ci-dessus (équipements agricoles, bio-intrants, diversité génétique…) et optimiseront leurs interactions seront particulièrement appréciés.

Les projets soutenus devront in fine :
- Accompagner la transition agroécologique, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’adaptation au changement climatique ou la gestion des aléas en faisant la démonstration du bénéfice environnemental et de la soutenabilité économique. Des indicateurs quantifiés des retombées, directes ou indirectes, seront à produire, en amont et au cours du projet, et l’atteinte des objectifs devra être mesurée par des évaluations fiables et indépendantes ;
- Répondre à la demande d’un marché, dont les caractéristiques doivent être préalablement précisées et quantifiées et dont l’accès a été explicité ;
- Détailler leur degré d’innovation, qu’elle soit de nature technologique, économique ou organisationnelle, au regard de l’état de l’art et de la concurrence ;
- Confirmer l’acceptabilité sociétale et sociale de la solution développée, en démontrant le bénéfice pour les travailleurs et exploitations agricoles, les riverains ou les animaux et en associant des utilisateurs dans son développement : réduction de la pénibilité, amélioration des conditions de travail, réduction de l’exposition à des substances toxiques, amélioration du bien-être et de la santé des animaux, impact positif sur la biodiversité, etc.

Deux types de projets sont attendus et éligibles :
1) Les projets individuels portés par des start-up, des PME, des ETI ou des grandes entreprises plus exceptionnellement, sur une durée indicative comprise entre 18 et 48 mois.
é) Les projets collaboratifs portés par une entreprise, quelle que soit sa taille, et associant un ou plusieurs partenaires (entreprises, instituts techniques et/ou organismes de recherche, associations, etc.), d’une durée indicative comprise entre 3 et 5 ans.

Dépôt des candidatures :
- Date limite de dépôt : 16 juin 2022 à 12 heures (midi heure de Paris)
- Calendrier : deux relèves intermédiaires sont organisées le 15 décembre 2021 et 24 mars 2022
- Le dossier est à adresser à Bpifrance sous forme électronique sur la plateforme en ligne

Pour accéder au cahier des charges et au dossier de candidature

Articles agri-city.info sur ce sujet :

L'Air des Pichoulis, pour une initiation à la permaculture
800 organisations appellent à "une vraie durabilité pour l'agriculture"
Produire pour tous avec l'agroécologie : une étude du CNRS




 

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte