Agri-city.info : le média des agricultures urbaines

Appel à projet " Pour cultiver notre terre"

csm_30ndl_209db8d48_20211203-105524_1

Angers Loire Métropole propose onze sites pour développer l'agriculture urbaine au cœur de deux quartiers en cours de rénovation. Les agriculteurs et jardiniers urbains souhaitant investir ces espaces ont jusqu'au 31 janvier 2022 pour candidater.

Avec le programme "Cultivons notre terre", la Ville d'Angers souhaite mettre l'agriculture urbaine au coeur des opérations de rénovation en cours sur les quartiers de Belle-Beille et Monplaisir. Onze sites ont été identifiés pour y développer cultures vivrières, jardins de proximité ou éphémères: un appel à projets est ouvert aux associations, coopératives et collectifs d'habitants qui souhaitent investir ces espaces et les valoriser.
Sur les sites vivriers (un à Monplaisir, un à Belle-Beille), il s'agit de développer une production maraîchère en pleine terre ou sous serre, à vendre et à consommer dans le quartier. Les jardins de proximité (deux à Monplaisir, quatre à Belle-Beille), ont vocation à accueillir des jardins partagés au pied des habitations, avec des cultures comestibles en pleine terre ou en bacs. Enfin les jardins éphémères (deux à Monplaisir, un à Belle-Beille), occuperont de manière transitoire des espaces appelés à évoluer au fur et à mesure de la réalisation du projet urbain.

Quartier Belle-Beille :
Les six parcelles à cultiver :
- La ferme urbaine de Belle-Beille, sur l’ancien terrain de rugby, avenue Notre-Dame-du-Lac – site vivrier de 10 000 m2
- 20, avenue Notre-Dame-du-Lac – jardin de proximité de 1400 m2
- 30, avenue Notre-Dame-du-Lac – jardin de proximité de 1400 m2
- 44 avenue Notre-Dame-du-Lac – jardin de proximité de 1000 m2
- Claude-Chabrol, rue Louise-Labé, entre le lycée et le gymnase Bergson – jardin de proximité de 2000 m2
- Boisramé, sur l’emprise de l’ancienne tour déconstruite square Boisramé – jardin éphémère de 500 m2

Quartier Monplaisir :
Les cinq parcelles à cultiver :
- La Cerclère, route de Briollay - site vivrier de 6000 m2
- Petit-Verger, rue du Petit-Verger - jardin de proximité de 500 m2
- Kalouguine-Chaumineau, rue du Petit-Chaumineau - jardin de proximité de 1500 m2
- Nicolas-Appert - jardin éphémère de 3500 m2
- Suard, sur l’emprise de la résidence déconstruite des 5-6 rue Baron - jardin éphémère de 500 à 1500 m2

Comment ça marche ?
- La Ville d’Angers et Angers Loire Métropole assurent la préparation des sites qui seront mis à disposition (installation des arrivées et compteurs d’eau, éventuellement d’électricité, clôtures et sécurisation, composteur, cabane à outils...). Les porteurs de projet auront ensuite en charge la mise en culture du site ainsi que son animation, qui devra être ouverte aux habitants.
- Pour permettre aux personnes intéressées de mieux appréhender le projet, des visites sont organisées sur chaque site, les 15 et 16 décembre, d'une durée de 1h à 1h30. Les inscriptions pour ces visites sont ouvertes.
- L'appel à projets est ouvert jusqu'au 31 janvier, les projets lauréats seront sélectionnés en mars pour un démarrage des plantations dès le printemps.

Pour consulter le cahier des charges et candidater

Photo Angers Loire Métropole

Autres articles agri-city.info : 

Appel à projets "jardins citoyens partagés et agriculture urbaine"
La métropole de Lyon investit dans une agriculture bio et locale
Pour une alimentation locale, durable et de qualité : la métropole Rouen Normandie s'engage





Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Connectez-vous à votre compte